Burkina-Faso: Pour une presse libre, Valérie KABORE annonce des réformes

Lors de la Journée de la liberté de la presse cette année, commémorée dans le monde entier chaque 3 mai, la ministre de la communication, Valérie Kaboré a annoncé en présence des ministres du gouvernement de transition, des personnalités du monde de la presse et des journalistes, des réformes pour renforcer le canal de mise à disposition de l’information officielle.

Au Burkina-Faso, la Journée internationale de la Liberté de la Presse, célébrée cette année sous le thème, « Les médias Burkinabè face à la Révolution numérique : comment mourir pour mieux renaître », a été pour le ministre de la communication Valérie Kaboré, l’occasion de faire le point sur l’ensemble de la question à l’échelle de son pays.

Sur la base des réformes annoncées, Valérie Kaboré n’a pas manqué de souligner que ce soit le lieu « de rassurer l’ensemble des professionnels des médias que la Transition s’inscrit dans une dynamique de garantir la sécurité des journalistes dans l’exercice de leur profession, de préserver le droit à l’information des populations, et partant, la liberté d’expression et d’opinion dans un paysage médiatique dynamique, professionnel, pluraliste et responsable ».

Appréciant les professionnels des médias, Valérie Kaboré a surtout salué « l’engagement, la responsabilité et le professionnalisme » des journalistes burkinabè dans « le travail…» qu’il juge essentiel à « l’éveil des consciences des populations ».

C’est «…une occasion pour moi d’adresser mes vives félicitations aux acteurs et professionnels des médias publics et privés, de leur traduire ma reconnaissance ainsi que celle du gouvernement de la Transition pour l’engagement, la responsabilité et le professionnalisme… » a-t-elle souligné.

Selon Reporter Sans Frontière (RSF) le Burkina-Faso se classe 37ème sur un total de 180 pays au monde, occupant également la 5ème  place en Afrique et la 1ère place en Afrique Francophone en matière de liberté de la presse.

Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *